Comment reconnaître vos démons dans la recherche d’un nouvel emploi

14.03.2017

L’alliée des professionnels épanouis au travail -

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi c’est si long de trouver un emploi? Pourquoi ça ne marchait pas comme vous le souhaitiez? Au cas où vous ne le sauriez pas, la réponse que vous trouverez à ces 2 questions vous mettra en position de victime et nourrira davantage un sentiment de désespoir qui vous jettera en enfer plutôt que de vous encourager à persévérer. Vous ne souhaitez sûrement pas ça, n’est-ce pas? Dans ce blogue, je vous présenterai 5 types de démons qui viennent saboter régulièrement et sournoisement l’atteinte de votre objectif. C’est rare que j’écrive ce genre de blogue avec autant de vigueur mais j’observe que la présence de ces démons nuit tellement aux chercheurs d’emploi que si vous n’en prenez pas conscience, ils régneront sur vous et paralyseront vos démarches.

 

Alors, partons à la chasse aux démons!

 

 

1. La dispersion

Une cliente m’a confié qu’elle cherche un emploi depuis plus d’un an et demi. Lorsque je lui ai posé quelques questions sur sa recherche d’emploi, elle m’a confié qu’elle y consacre 30 minutes chaque jour, qu’elle a envoyé 8 candidatures au total et que lorsqu’elle fait ses recherches et du réseautage sur internet/Facebook, il lui arrive d’oublier qu’elle fait de la recherche d’emploi.

 

Si vous sentez que vos périodes de recherche d’emploi sont nombreuses et bien remplies mais que les résultats ne démontrent pas l’ensemble des activités que vous faites, c’est peut-être que ce démon hante votre gestion du temps. Sachez que la dispersion n’est pas un problème nouveau et uniquement relié à la recherche d’emploi. Déjà, en 1970, Mintzberg avait calculé que les tâches moyennes des gestionnaires duraient moins de 9 minutes. Aujourd’hui, on appellerait peut-être ce démon « déficit d’attention » ?

 

Le problème que vous pouvez vivre vient du fait que la recherche d’emploi regorge d’activités telles que : appels téléphoniques, rencontres stratégiques, rédaction d’outils promotionnels (lettre, cv, questionnaires en ligne), étude, rencontre d’information, etc. Alors, par quoi commencer? Quoi faire? Qui contacter? Sans plan, vous vous sentirez éparpillé et inefficace.

 

Si vous ressentez la présence de ce « démon » dans votre vie, je vous encourage à vous donner des objectifs hebdomadaires et à tenir un journal de vos démarches pendant vos périodes de recherche d’emploi et à observer concrètement ce que vous réalisez dans une semaine. Vous saurez ainsi si vos gestes suivent votre parole*.

 

2. Votre ego

Cette force qui vous pousse à vouloir briller et à obtenir de la reconnaissance des autres peut bien sûr vous donner un sacré bon coup de pouce lorsque vous êtes en entrevue mais pour le quotidien de votre recherche d’emploi, si vous lui laissez prendre toute la place, il deviendra votre pire ennemi.

 

Pour le reconnaître, je vous suggère de noter les messages intérieurs que vous vous dites qui dirigent l’attention vers ce que les autres vont dire ou penser de vous. Ça peut ressembler à « il n’acceptera jamais! », « de quoi vais-je avoir l’air » ou « ça ne marche pas…». L’ego peut aussi se trouver sous forme d’évitement à passer à l’action lorsque vous ressentez une fatigue à postuler, ou un découragement par rapport aux refus que vous essuyez. Ça demande beaucoup d’effort à l’ego de vivre des rejets de façon régulière…

 

Dans tous les cas, les messages de votre ego ne sont pas bienveillants à votre égard et menacent généralement votre équilibre émotionnel. Vous devez les reconnaître! Par la suite, confrontez votre ego par des faits qui prouvent le contraire. Une des façons que j’ai trouvées pour déjouer mon ego est de fixer des attentes basses au départ et de me donner le droit à l’erreur. Une autre façon que j’apprécie est de revenir à ce qui est vraiment important pour moi. Ainsi, je tourne les antennes de satisfaction vers des paramètres sur lesquels j’ai le plein contrôle et qui me comblent vraiment.

 

3. La peur

Ce démon veut au plus haut point vous protéger contre tout ce qui pourrait vous arriver de mal. Inconsciemment, la peur vous incite à refuser tout ce qui vous sort de votre zone de confort en vous faisant imaginer des scénarios d’horreur et en vous paralysant dans l’action. Si vous sentez de la résistance lorsque vos parents et ami-es vous font des suggestions, si vous refusez des invitations à réseauter ou encore si vous hésitez à postuler, c’est probablement que vous êtes tombé dans les filets de « la peur ».

 

Pour vous en défaire, il est important d’en prendre conscience et de réaliser que c’est vous qui avez créé cette peur à partir de vos expériences de vie passées et que vous continuez de la nourrir. Et la notion de « passé » est vraiment importante ici parce que si vous voulez obtenir de nouveaux résultats, vous devez absolument tenter de nouvelles expériences et vous laisser aller par les possibilités que le marché vous offre. En transformant la recherche d’emploi en un processus d’apprentissage, vous pourrez aussi déjouer ce démon en lui faisant croire que ce ne sont que des essais et que vous pourrez bien voir, plus tard, si c’est ce que vous voulez ou non (mais de grâce, ne dites pas non systématiquement!). Et finalement, une autre façon de déjouer votre peur est de vous fixer un défi chaque jour sur le thème qui vous fait le plus peur. Essayez, vous verrez l’impact que ça aura sur vos résultats…

 

4. Les excuses

Que vous le vouliez ou non, vous êtes en recherche d’emploi parce que vous le voulez. C’est donc votre responsabilité, votre défi, votre objectif. Chaque fois que vous vous plaignez de votre sort ou des démarches qui ne donnent pas les résultats escomptés, vous jouez à la victime et rejetez à d’autres votre responsabilité. Si votre recherche d’emploi n’aboutit pas comme vous le souhaitez, c’est jamais votre faute mais toujours celle des autres, de la situation économique, du système, de l’âgisme, du favoritisme des patrons etc. Cherchez plutôt à savoir comment vous pouvez vous adapter à ces réalités parce que la recherche d’emploi est davantage une démarche de relations interpersonnelles où on s’ouvre aux besoins de chacun et où on montre le respect pour la diversité.

 

5. La fausse loyauté

La loyauté vis-à-vis son employeur n’est pas un problème en soi. Ça le devient lorsqu’on s’empêche de postuler parce qu’on craint des représailles, lorsqu’on refuse de postuler à deux endroits en même temps ou lorsqu’on attend une réponse d’une entrevue avant d’entreprendre d’autres démarches.

 

La recherche d’emploi n’a rien à voir avec le ski alpin où vous vous donnez une pousse en haut de la pente et puis vous vous laissez descendre au rythme de la piste et remontez par la suite sur le remonte-pente en répétant ainsi l’expérience sans fin! La recherche d’emploi est un marathon qui demande de mettre un pied devant l’autre à chaque instant et qui exige des efforts constants et nombreux. Si vous souhaitez garder un bon moral et obtenir des résultats, vous devez vous entraîner à faire des démarches TOUS LES JOURS. Sans appels, sans mises en candidature envoyées, vous n’aurez pas de nouvelles.

 

Si un de ces démons « hante » votre recherche d’emploi, débarrassez-vous en le plus rapidement possible! Si vous avez besoin de soutien pour sortir des filets d’un démon en particulier, n’hésitez pas à demander une Séance Découverte afin que nous établissions un plan d’action pour soutenir plus sérieusement votre objectif d’obtenir un nouvel emploi rapidement. Celle-ci se fait par téléphone, est d’une durée moyenne de 30 minutes et est sans frais. Elle vous donnera l’élan dont vous avez besoin pour parvenir à vos fins.

 

 

* Provenant de l’expression anglophone « Walk the talk »

Please reload

Posts à l'affiche

21 questions pour faire le point de votre vie

04.09.2019

1/10
Please reload

Posts Récents