Devenir leader de sa carrière

16.11.2018

L’alliée des professionnels épanouis au travail -

 

Pour moi, le leadership n’est rien d’autre qu’une une mission que l’on se donne et qui tient compte de nos convictions profondes. Ce blogue est pour moi une opportunité de vous raconter ma façon d’exercer du leadership dans la gestion de ma carrière plutôt que de vous fournir une liste de 12 astuces pour le faire, comme j’en ai l’habitude.

 

En effet, juste pour aujourd’hui j’écrirai au « je ». Juste pour aujourd’hui, je vous dévoilerai une partie de mon histoire avec mon cœur parce que l’ambition d’être leader ne vient d’aucun autre espace. Et joute pour aujourd’hui, je vous parlerai de la manière dont j’ai fait preuve de leadership en rapport avec ma carrière.

 

Tout a commencé en 2003. J’étais à la croisée des chemins et insatisfaite. Je me sentais prisonnière d’un emploi à la fonction publique fédérale dont la sécurité m’étouffait comme une prison dorée. J’étais incapable de concevoir ce que je pouvais faire d’autre de ma vie. J’ai suivi un cours pour découvrir ma mission de vie. Cela a été un long cheminement où j’ai fait le point sur ma carrière et le bilan de qui j’étais à ce moment-là de ma vie. J’ai précisé qui j’étais et j’ai démystifié ce que j’aimais. J’y ai aussi découvert ma mission de vie : « Ensoleiller la vie des gens et les aider à prendre conscience de leur potentiel intérieur ».

 

Cette mission de vie me représentait vraiment bien. Je la trouvais inspirante. Elle me faisait vibrer. J’y pensais chaque jour. Mais malgré cette mission remplie de possibilités, je continuais de ressentir un vide à l’intérieur de moi. Et chaque fois que je m’arrêtais pour y penser, je devenais inquiète. Je craignais pour mon futur. Je n’avais aucune idée du « COMMENT » j’allais réaliser cette mission.

 

C’est à ce moment que j’ai reçu le mandat d’un organisme communautaire pour développer son plan stratégique. Mon rôle consistait à animer un groupe d’une trentaine d’employés pour qu’ils fixent les objectifs de l’organisme pour les cinq prochaines années. J’ai reçu 1 000 $ pour la journée. Plus de 25 personnes se sont mobilisées, cette journée‑là, pour y arriver. Le nombre de ressources investies dans le développement du plan stratégique m’a impressionnée.

 

J’ai alors pris conscience que les organisations investissaient temps et argent dans la planification stratégique de leurs activités mais que ce n’était pas le cas pour moi, ni pour la majorité des travailleurs et employés. C’est à ce moment que j’ai choisi d’ajouter une phase d’exploration à la réflexion que j’avais commencée. Une phase qui m’amenait à explorer le marché du travail et mes besoins comme professionnelle. En changeant la question « qu’est-ce que je veux FAIRE? » par « qu’est-ce que je veux ÊTRE? », tout s’est éclairci. Une vision s’est dessinée devant moi et je n’avais plus qu’à tracer le chemin pour l’atteindre.

 

Ce jour-là, j’ai choisi d’ÊTRE ma meilleure alliée en commençant par ensoleiller ma vie avant celle des autres. De cette manière, j’allais DEVENIR une ressource inépuisable que les gens consulteraient pour obtenir de l’aide à atteindre leurs objectifs.

 

Cette première expérience a donné naissance au programme de Planification de carrière. De ce programme, deux autres types de programmes ont découlé. J’ai aussi développé deux programmes différents pour la recherche d’emploi et trois programmes de coaching. Je suis chroniqueuse régulière pour mon journal de quartier L’Echo de Cantley et la revue Cheminement. Ce blogue est le 65e que je publie et j’ai plus de 1000 abonnés à mes infolettres.

 

Pour moi, être leader de ma carrière c’est honorer qui JE SUIS dans les choix que je fais tous les jours, y compris ceux reliés à ma carrière.

Please reload

Posts à l'affiche

21 questions pour faire le point de votre vie

04.09.2019

1/10
Please reload

Posts Récents