Comment surpasser l’échec

28.06.2016

L’alliée des professionnels épanouis au travail -

 

 

Vous est-il déjà arrivé d’échouer? Que ce soit un examen, une entrevue ou même la réalisation d’un projet? Les grands de ce monde ont également passé par là et Henry Ford disait à ce sujet que : « la défaite est tout simplement la chance de recommencer plus intelligemment ». Mais avant d’en arriver à penser ainsi, vous devez effectuer un certain cheminement pour pouvoir percevoir les opportunités cachées dans les difficultés. Ce blogue vous propose 5 questions pour vous accompagner à surpasser l’échec, aller au-delà de votre ego et tirer le meilleur parti de toute situation qui se présente à vous.

 

1. Quelles sont les leçons que je peux tirer de cette expérience?

Inévitablement, vous pouvez tirer parti de cette expérience! Einstein lui-même recommandait de passer à autre chose rapidement mais non sans oublier la leçon qui vient avec l’échec! Ces apprentissages peuvent être faits en vous demandant comment vous auriez pu agir, répondre ou intervenir différemment, en évaluant la procédure que vous avez suivie, en révisant vos capacités, connaissances ou qualités personnelles ou encore en analysant le contexte environnemental ou organisationnel. Tirer une leçon de ses erreurs, c’est inévitablement investir dans sa progression personnelle. 

 

2. Quel sens pourrais-je donner à cette expérience?

Le fait de donner un sens à cette situation qui est perçue comme étant non réussie permettra de transformer (pour ne pas dire transcender) cette expérience en succès.  Avoir appris quelque chose de nouveau, avoir découvert un nouveau domaine ou rencontrer de nouvelles personnes, ce sont tous des sens pouvant être valables. Ici, la notion « d’université de la Vie » fait son apparition où le prix à payer de nos erreurs correspond en fait au tarif généralement demandé pour un diplôme…

 

3. Quels sont les avantages de ne pas avoir réussi?

Croyez-le ou non, il y en a! Walt Disney a dit à ce sujet : « Toutes les situations d’adversité, tous les problèmes et les obstacles que j’ai eus dans ma vie m’ont rendu plus fort. » Concentrez-vous donc sur ce côté positif et vous verrez votre énergie remonter. Parfois, le statut quo n’est pas une bonne position à garder et ce genre d’expérience est nécessaire pour évoluer. Permettez-vous de vous poser cette question et vous verrez votre attitude face à la défaite changer.

 

Par exemple, je me souviens d’un client qui m’avait confié que les avantages de ne pas avoir réussi un processus de nomination étaient qu’il pouvait se concentrer davantage sur l’arrivée de son nouveau-né plutôt que de passer de longues soirées à étudier s’il avait été embauché dans un nouveau poste. Bien sûr, c’est souvent une fois l’événement passé que vous pourrez en prendre vraiment conscience.

 

4. Quels sont les inconvénients d’avoir échoué et comment y remédier?

Le mot « échec » en soi est porteur d’une charge émotionnelle négative parce qu’en soit, vous avez subi une perte de quelque chose. De quoi s’agit-il au juste? Quels sont ces bénéfices auxquels vous avez dû renoncer? Et puis, une fois que ces bénéfices manqués auront été identifiés, vous pourriez identifier de nouvelles façons de les retrouver ou de les réaliser. Pensez-y, peut-être que ce peut être plus facile que vous ne l’auriez pensé…

 

Par exemple, une gestionnaire me disait que le pire inconvénient de son échec était la perte financière. Peu de temps après, elle avait tiré ses leçons et avait mis en place de nouveaux services qui doublaient le rendement de sa compagnie. Sans cet échec, elle n’aurait jamais pu réaliser cet exploit. D’où l’expression que les gens ont tendance à utiliser dans ces situations : « c’est peut-être pour le mieux »…

 

5. Se pourrait-il qu’une partie de vous ne voulait pas réussir?

Il faut beaucoup d’authenticité pour répondre à cette dernière question et très bien se connaître mais si vous avez répondu aux autres questions, c’est que vous êtes prêt à la plus grande honnêteté. La loi de l’attraction fonctionnant inévitablement, tout comme la loi de la gravité, il ne peut vous arriver cette situation sans que vous ne vous l’ayez attirée de façon consciente ou non.

 

Une autre raison qui pourrait expliquer, de la façon la plus transparente qui soit, votre situation. Se pourrait-il qu’une partie de vous ne voulait pas de cette réussite? Soyez honnête! La peur du succès est la troisième plus grande peur des humains (après la peur de mourir et de parler en public). Si c’est votre cas, je vous encourage à traiter ce blocage parce qu’aujourd’hui, il s’agit de cet échec, mais de quoi demain sera-t-il fait?

 

Une chose est certaine, après un échec, il importe de recommencer, tout comme le fait le jeune enfant qui est en train d’apprendre à marcher. Soyez tolérant et patient avec vous-même. Ce n’est pas parce que vous essuyez un échec que celui-ci vous suivra pour toujours. Et question de vous encourager à continuer, je conclus sur cette pensée de Benjamin Franklin qui dit qu’ : « il y a bien des manières de ne pas réussir, mais la plus sûre est de ne jamais prendre de risques. » Alors foncez, amusez-vous et agissez comme si vous étiez en première année : Donnez-vous le droit à l’erreur!

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

21 questions pour faire le point de votre vie

04.09.2019

1/10
Please reload

Posts Récents