Le perfectionnement au travail peut être amusant

21.06.2016

L’alliée des professionnels épanouis au travail -

 

Mon fils se prépare à participer aux Jeux du Québec qui auront lieu à Montréal cet été. C’est en l’honneur des efforts et du travail de tous les membres de son équipe de volleyball que je me suis lancé le défi de rédiger un blogue qui salue cette discipline trop peu connue. Et chemin faisant, j’ai confirmé qu’un perfectionnement professionnel jumelant mise en pratique et théorie est plus enrichissant qu’une formation traditionnelle!

 

1. Le perfectionnement est une question de pratique!

  • Le secret est dans l’entraînement. Comme au karaté, la confiance et l’assurance de vos gestes se bâtissent à partir de gestes simples faits à répétition qui deviennent en fait des réflexes.

  • Il faut toujours être prêt à recevoir une passe en tout temps! Peu importe d’où elle vient, de son angle ou même de sa force. Plus vous avez de chances de pratiquer, plus vous développez vos réactions et votre attitude face à de nouveaux défis.

 

2. On a tous la chance de se perfectionner, un jour…

  • Il ne faut pas être jaloux des autres s’ils touchent au ballon plus souvent que soi. Ça dépend simplement de la position occupée pendant le jeu. Ayez confiance que votre tour viendra…simplement plus tard et à ce titre, il ne faut pas attendre d’être en poste pour se préparer à occuper ce rôle.

  • On a tous, à tour de rôle, la chance de « servir » et de faire gagner des points à son équipe. Lorsque ce sera à votre tour, vous avez la responsabilité de vous concentrer pour vous assurer que votre service soit le plus beau, gracieux et efficace possible (sinon il risque de ne pas « servir »).

 

3. Il n’y a pas d’erreurs. Il n’y a que des apprentissages!

  • Quand quelqu’un fait une erreur : c’est TOUJOURS involontaire et probablement accidentel. Il est inutile de le blâmer ou l’accuser. Assurez-vous donc d’avoir un entourage exempt de culpabilité et de rancune.

  • Aussi, ça n’aide personne si vous vous dévalorisez ou pire, si vous vous découragez après une erreur. La meilleure attitude est de continuer de jouer et de vous assurer de ne pas répéter l’erreur. Einstein disait à cet effet que la stupidité correspondait à faire une erreur plus de 3 fois…

  • Permettre l’erreur, c’est encourager votre évolution.

  • La critique est porteuse de peurs, malaises, inconforts et paralyse. Il faut vous assurer que votre milieu vous permette de noter les bons coups, remarquer vos talents, encourager vos efforts et valoriser votre persévérance.

  • Le spectateur ne devrait pas prendre position par rapport au jeu qu’il observe puisqu’il n’est pas impliqué dans le processus créateur du jeu et des membres de l’équipe. Faites donc preuve de prudence quant à qui vous écoutez vraiment.

 

4. Les objectifs de l’équipe sont plus importants que les intérêts personnels

  • Les membres de l’équipe sont ensemble pour s’amuser, collaborer, créer quelque chose de plus grand à l’aide des forces de chacun et de la synergie qu’ils forment. Ainsi, si chaque joueur de votre équipe se concentre à contribuer à vos buts d’apprentissage, vous leur ferez une place en fonction de leurs talents et expertise seulement.

  • Chaque joueur est responsable de son propre développement et de perfectionner les aspects qu’il doit améliorer. Vous vous devez d’accepter les différences d’autrui, d’honorer l’évolution de chaque membre de l’équipe et de respecter le rythme de développement individuel de chaque individu.

 

5. Profiter des pauses pour vous ressourcer

  • Chaque pause du match proposée par l’équipe adverse est comparable aux vacances. C’est le temps pour vous nourrir d’encouragements, vous féliciter, faire le bilan de vos apprentissages et booster votre niveau d’énergie avant de poursuivre le match.

  • Chaque « time out » demandé par votre coach correspond à un moment stratégique pour VOUS arrêter, réfléchir à votre stratégie d’équipe, ajuster vos tactiques, recevoir des conseils et évoluer grâce aux défis qui vous sont présentés.

 

La morale de l’histoire : les plus grands apprentissages ne se font pas nécessairement sur les bancs d’école! C’est exactement le principe du programme de coaching « Changez d’altitude ». Un programme étendu sur une période de 12 semaines où vous avez la chance d’approfondir la compétence de votre choix, au quotidien, encadré par un coach pendant que vous êtes sur le jeu! Quoi de mieux pour stimuler vos neurones?

Please reload

Posts à l'affiche

21 questions pour faire le point de votre vie

04.09.2019

1/10
Please reload

Posts Récents