5 façons de sortir gagnant à votre évaluation de rendement

26.04.2016

L’alliée des professionnels épanouis au travail -

 

Avez-vous déjà reçu une évaluation décevante de la part de votre supérieur immédiat? Si oui, ce blogue vient mettre la lumière sur cet outil encouragé par les spécialistes en ressources humaines et vous présente 5 façons de sortir gagnant malgré le peu de contrôle que vous pensez avoir sur son contenu.

 

L’évaluation du rendement peut servir à soutenir une promotion ou à vous montrer la porte. C’est la raison pour laquelle tout professionnel lui accorde autant d’importance. Pour les dirigeants de l’organisation, cet outil sert principalement à guider l’employé dans ses fonctions et dans son rendement au travail. Il est également possible que l’évaluation serve à approuver votre plan d’apprentissage ou à vous proposer de nouvelles tâches.

 

Pour toutes ces raisons, il est plus qu’important de vous assurer d’influencer votre gestionnaire dans vos fonctions de façon à ce que les écrits à votre sujet soient positifs et constructifs.

 

1. Entendez-vous sur des attentes TRÈS réalistes, dès le départ!

Tout d’abord, avant de parler d’évaluation, il est toujours sage de commencer par le commencement. Lorsque vous débutez et acceptez un nouveau projet ou mandat, assurez-vous d’être en mesure de bien comprendre les attentes ET les besoins du gestionnaire. Un objectif SMART (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et qui se mesure dans le temps) est primordial. N’hésitez pas, lors de la discussion de départ, à diminuer les attentes de votre gestionnaire de façon à ce qu’elles demeurent réalistes pour vous permettre d’atteindre ou encore de dépasser les attentes (si vous le pouvez).

 

2. Misez sur l’action et vos comportements pour influencer votre évaluation

L’expression anglophone « Walk the talk » décrit bien ce qu’on veut dire ici. Les gens vont se souvenir davantage de vos actions que de vos idées, pensées, suggestions ou discussions. Dans un projet, agissez et démontrer les comportements appropriés à votre niveau afin que les gens autour de vous savent tout ce que vous FAITES pour le projet ET en lien avec les objectifs de départ. Après tout, c’est la perception de ce que vous faites qui compte vraiment et qui sera notée.

 

Aussi, afin de maintenir votre niveau d’estime et de confiance personnelle élevé, gardez toute discussion axée sur les tâches accomplies, les actions prises, les comportements adoptés ou les capacités nécessaires pour accomplir le travail plutôt que sur vous, en tant que personne. En agissant ainsi, vous vous protégerez de toute attaque personnelle et nuisible pour votre estime professionnelle. C’est de votre performance dont il s’agit, pas de VOUS, personnellement. Tentez de faire la nuance si la personne qui vous évalue ne la fait pas.

 

3. Gardez en tête votre évaluation tout au long de l’année

Aujourd’hui, les décisions sont prises rapidement et les projets sont nombreux et variables. Avant d’accepter un nouveau projet, même s’il est ambitieux et stimulant, souvenez-vous qu’à la fin de l’année, ce sont les objectifs de départ qui seront évalués. Puisqu’il s’agit de votre évaluation de rendement, si on vous propose de nouveaux projets en milieu d’année, ayez la sagesse de rappeler ces objectifs et d’effectuer des changements à l’entente de départ si cela a un impact sur la réalisation de ceux-ci. Beaucoup de choses peuvent se produire en une année : changement des membres de la direction, changements de priorités, changement d’équipe et on vous demande de vous montrer flexible. Assurez-vous que cette flexibilité soit reflétée dans votre document signé qui lui restera le même tout au long de l’année.

 

4. Ayez une attitude positive vis-à-vis l’évaluation de rendement

Votre enthousiasme, votre positivisme et votre capacité à vous adapter feront toute la différence! L’évaluation de rendement est là pour vous guider tout au long de l’année dans l’atteinte de vos objectifs ET des objectifs de l’organisation. Prenez une attitude proactive en développant un plan de carrière qui permettra à votre supérieur immédiat de reconnaître vos forces et vos préférences et de gérer vos talents de façon optimale pour l’organisation et pour vous!

 

5. Soyez la première personne à vous évaluer

Enfin, n’oubliez pas d’être votre propre juge. Prenez des notes sur ce que vous faites en lien avec votre objectif tout au long de l’année et gardez en tête cette évaluation future. On dit que « les paroles s’envolent et les écrits restent ». Disciplinez-vous à prendre un temps d’arrêt, une fois par mois, pour revenir sur ces objectifs et sur le développement de vos compétences tout au long de l’annonce pour vous assurer de demeurer sur la bonne voie pour répondre aux attentes initiales de la direction. Lors de votre rencontre, si vous êtes en mesure de démontrer votre réussite grâce à des données quantitatives ET qualitatives, cela fera une grande différence dans vos échanges.

 

En conclusion, pour sortir gagnant d’une évaluation de rendement, vous devez accepter d’évoluer et profiter de ce processus pour développer de nouvelles méthodes de travail qui vous seront bénéfiques à tous les points de vue : expérience, réputation, crédibilité au sein de l’équipe/l’organisation, réalisation, nouvelles compétences et comportements. Sachez faire de cet outil un allié dans votre gestion de carrière.

 

Please reload

Posts à l'affiche

21 questions pour faire le point de votre vie

04.09.2019

1/10
Please reload

Posts Récents